île Rodrigues, la voisine de l’Est dont 583 kilomètres la séparent de l’île Maurice. Nous la"/>
  1. Accueil
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Rodrigues à l'air de la modernisation

Rodrigues à l'air de la modernisation


Partager
    Rodrigues à l'air de la modernisation

    Nous vous parlions de l’île Rodrigues, la voisine de l’Est dont 583 kilomètres la séparent de l’île Maurice. Nous la présentions comme une île calme, quelque peu éloignée de la modernité. Cependant, les choses vont changer. Deux projets d’envergure sont à prévoir pour l’île. La date du 17 décembre dernier est symbolique pour eux, car c’est à cette date que ces deux projets ont été finalisés.


    1. L’extension de l’aéroport de Plaine-Corail
    La piste d’atterrissage de l’aéroport de Plaine-Corail mesure actuellement environ 1.2 mètres de long. Vous l’aurez compris ; elle ne convient pas aux grands avions, d’où ce projet d’extension.

    Les travaux commenceront en 2021, car ce projet n’est pas sans sacrifice. En effet, quelque quinze familles devront déménager du village de Ste Marie afin de permettre cet agrandissement. De nouveaux logements sont en ce moment bâtis pour les accueillir.

    C’est à partir de 2023 que l’on pourra profiter de cette piste dont la longueur sera de 2,4 kilomètres et la largeur de 45 mètres. Ainsi, elle sera apte à recevoir des avions de plus grande capacité, transportant à leur bord plus d’une centaine de passagers.  De quoi amener un beau monde à l’île Rodrigues !

    Le projet réunit comme principaux acteurs Air Mauritius Ltd (AML), l’Agence Française de Développment (l’AFD) et l’Union Européenne (UE) – dont le soutien financier respectif des deux derniers permettra la concrétisation de ce projet au coût de Rs 4 milliards. Alors que l’Union Européenne subventionnera un montant de Rs 600 millions, l’Agence Française de Développement nous offre un crédit de Rs 3,3 milliards.

    Leurs représentants respectifs, André Pouilles-Duplaix – dirigent de l’AFD – et Vincent Degert – l’ambassadeur de l’UE à Maurice, parmi d’autres invités importants, ont rencontré le Premier Ministre mauricien Pravind Jugnauth, pour la signature du contrat au Passenger Terminal Building de l’aéroport.

    2. La Technoparc (Technopole) à Baladirou
    L’île Rodrigues se veut encore plus développée. Elle emboîte donc le pas de Maurice quant à la construction de la cyber cité d’Ebene en voulant bâtir une Technopole. Celle-ci se définit comme un endroit qui comporte les infrastructures nécessaires pour permettre aux industries existantes avancées en matière de technologie de s’y établir ou encore l’établissement de nouvelles industries de ce genre. Les principaux objectifs de cette construction sont, comme le fait ressortir le Chef commissaire rodriguais, Serge Clair, d’attirer l’implantation de compagnies à Rodrigues ainsi que la création d’emplois.

    Le projet avait fait parler de lui en 2017, mais l’installation de la fibre optique avait été estimée plus prioritaire par les autorités. Ce projet abouti, c’est donc au tour de l’établissement de la Technopole. C’est Baladirou, un endroit dans le Nord-Est de l’île, qui a été choisi pour sa construction. Landscope Mauritius s’est occupé du schéma de la Technoparc, qui s’étalera sur deux hectares. Ce sera un avancement de taille pour Rodrigues. Le projet devrait être sur pied en 2022.


    L’île Rodrigues, grâce à la concrétisation de ces deux projets, pourraient attirer beaucoup d’attention internationale. Il était temps que ce petit lieu paradisiaque s’ouvre au monde, même si nous espérons que l’île ne perdra pas son charme unique.